Les 6 règles d'or de la pose

6 règles importantes qui feront de vous un expert de la pose


1.

La bonne tenue de la spatule

La spatule est en forme de "quart de lune". Seul le "ventre" de la spatule doit être utilisé pour la pose. Ne pas utiliser les extremités en pointe pendant l'installation. Faire "rouler" la spatule dans la gorge des profilés pour s'assurer de bien enclencher le revêtement dans la pince (on appelle aussi cette opération "Swaler le tissu"). Quelque soit la référence du profilé de chez nous que vous utilisez, commencez par clipser la spatule "à vide" dans la pince d'une baguette. Puis lâchez-la. Elle prendra naturellement une position. Cette position vous indiquera l'angle d'attaque avec lequel vous devrez enclencher le tissu.

2.

Une installation en deux étapes

Il n'est pas possible de tendre correctement un mur ou un plafond en commençant par un côté puis en finissant par l'autre. Il faut procéder obligatoirement en deux étapes : appointage et mise sous tension. Ceci afin de respecter la Règle du droit fil. Un textile se comporte comme un "grillage". Avec des fils en chaîne et des fils en trame. Pour obtenir une toile parfaitement tendue il faut respecter autant que faire se peut la linéarité du tissage en chaîne et en trame (fils horizontaux et fils verticaux en quelque sorte).


3.

Etape 1 : l'appointage

L'appointage consiste à clipser la toile tous les 30 à 60 cm environ dans le profilé de tension (il s'agit de la même méthode pour les tissus tendus et les plafonds tendus). Cette étape est la plus importante. Il faut particulièrement la soigner. Pour s'assurer d'un bon appointage du textile, le surplus de tissu ressortant de la pince de la baguette doit être équivalent au debut de l'arrête du mur ou du plafond qu'à la fin. Si par exemple vous avez 5 cm de surplus au début, alors vous devez retrouver les 5 cm (à 1 ou 2 cm prêts) à la fin du côté appointé. Idem pour les 3 autres côtés. A cette étape, on ne tire pas encore sur le tissu, mais on se contente de la placer.

4.

Etape 2 : la mise sous tension

Il s'agit maintenant de tendre le revêtement et de finir le travail. Enclenchez le tissu entre chaque appoint en tirant dessus pour le tendre correctement. Reliez ainsi les appoints entre eux. La traction exercée sur le textile vous obligera normalement à défaire quelques appoints précédemment réalisés et à la repositionner de manière plus "tendue".


5.

Tendre une toile ou un tissu (utilisation correcte de la spatule)

Les toiles tendues vous font bénéficier d'un traitement acoustique pour profiter au mieux de vos pièces favorites grâce aux complexes toiles microperforées et aux absorbants phoniques (molletons, mousses, laines minérales, etc...).

6.

Arraser le surplus

Le surplus peut maintenant être directement arrasé ou bien servir à gainer le profilé pour donner un effet de faux-passepoil.